Installer un garde-corps nécessite quelques règles et quelques recommandations. Nous avons vu dans la première partie de cet article que ce système était une protection sécuritaire. Elle doit répondre aux normes en vigueur dans toute la Suisse romande aussi bien dans les cantons du Jura, de Vaud, de Genève, du Valais, de Fribourg ou de Neuchâtel.

Les normes de sécurité d’un garde-corps : la hauteur minimale

Pour un usage professionnel ou privé, cette installation évite les chutes dans le vide. C’est notamment important pour les aînés et les enfants. Nous l’avons évoqué dans la première partie.

Dans un lieu privé, donc chez-vous ou chez vos proches, la hauteur minimale d’un garde-corps est de 1 mètre. Cette hauteur est mesurée à partir de la surface dite praticable.
Une surface est dite praticable quand on peut s’y tenir debout sans devoir se tenir avec les mains ou sans mouvement acrobatique.

Pour les escaliers à partir de 5 marches, la hauteur minimale de la rampe est de 90 cm. Ce type d’escalier doit en général être muni de main-courante.

Le barreaudage du garde-corps est-il possible ?

Le barreaudage horizontal n’est en général pas autorisé. Il peut l’être partiellement si une surface pleine est mise en place sur une hauteur de 75 cm calculée depuis la surface dite praticable.

Lorsque le garde-corps est barreaudé ou ajouré, une sphère de 12 cm de diamètre ne doit pas passer à travers les éléments du garde-corps et les espaces latéraux. Pour les garde-corps tout en verre, il faut opter pour un verre feuilleté de sécurité. Il garantit une épaisseur suffisante en cas de choc ou de poussée.

Plus d’informations sur les normes de sécurité

Si ce sujet vous intéresse ou si vous souhaitez connaître plus en détail les autres règles de sécurité, consultez le site du Bureau des Préventions des Accidents.
Les règles de conformité pour les garde-corps sont réglementées par la norme SIA 358.

N’hésitez pas à contacter les professionnels du secteur pour plus de conseils personnalisés.

Share This